Soupes et veloutés

Velouté de topinambours

Le topinambour est un légume dont j’adore la subtile saveur qui rappelle l’artichaut.

Il est très bon pour la santé intestinale car il participe à l’équilibre de la flore intestinale ( d’où les flatulences dont peuvent souffrir certaines personnes dans les 48 h après en avoir consommé). Il est aussi riche en fer, est 3 fois moins calorique que les pommes de terre…

Pour une meilleure tolérance, certains conseillent de les cuire avec une pincée de bicarbonate ou de la sauge.( Bon ça ne marche pas à tous les coups….je crois qu’il va falloir attendre pour que j’en resserve à mon mari et mon fils .!!!!!!..)
Par contre, il ne faut surtout pas réchauffer le topinambour qui devient encore moins digeste .



Pour 4 personnes :
( Cuisson 30 min)

500 g de topinambours
1 échalote
40 g de beurre
500 ml de bouillon de volaille ( ou de légumes)
1 pincée de bicarbonate alimentaire
150 ml de crème entière
2,5 ml de thym séché (1/2 c à c)
poivre et sel si nécessaire
Un peu de jus de citron



Lavez, pelez et coupez les topinambours en dés . Mettez-les au fur et à mesure dans un récipient d’eau froide avec un peu de jus de citron pour éviter l’oxydation du légume.)

Hachez grossièrement l’échalote.

Dans une casserole, faites fondre le beurre et mettez-y à suer l’échalote hachée et les topinambours, pendant 5 min.

Ajoutez le bouillon, le thym, le sel ,le poivre, le bicarbonate et portez à ébullition.

Couvrez et laissez cuire à feu doux , pendant une vingtaine de minutes ( vérifiez la cuisson des topinambours à l’aide de la pointe d’un couteau qui doit s’enfoncer facilement) ;

Mixez la soupe avec un pied-mixeur jusqu’à ce que la consistance du potage soit lisse . Ajoutez la crème .Vérifiez l’assaisonnement .

Servez chaud.


Pour une entrée festive, ce velouté peut s’accompagner d’un morceau de foie gras poêlé ou de homard .


Inspiration: Denise Cornellier, chef québéquoise.








17 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.