Cuisine bretonne,  Desserts,  Gateaux,  Recettes du monde

Gâteau breton, de Christophe Felder

Pour l’épiphanie, dans mon enfance, le gâteau breton était, par tradition familiale, le gâteau des roisNous nous empressions, en fin de repas, de manger la galette, à la recherche de la fève, pour avoir la joie de porter la couronne. Souvent, ce gâteau finissait en miette au milieu de notre assiette, dès que l’un d’entre nous avait trouvé la fève!

Plus tard, j’ai appris à apprécier pleinement ce gâteau lors des repas de famille, du côté de mon mari. L’un de ses oncles, ainsi que l’une de ses tantes, étaient des pros en la matière. Leurs deux gâteaux étaient différents mais tous les deux excellents ! J’en garde de merveilleux souvenirs.

Le gâteau breton était à l’origine un gâteau dégusté lors des fêtes, baptêmes, mariages ou pardons religieux. Il était aussi très apprécié pour ses longues durées de conservation (plusieurs semaines dans une boite hermétique).



Gâteau breton, de Christophe Felder



Cette année, j’ai voulu réaliser un gâteau breton pour les Rois, mais impossible de mettre la main sur ma recette habituelle, une feuille volante bien grasse qui a dû se glisser dans les pages d’un livre ou magazine de cuisine. Je me suis aussi rendue compte que la recette n’était pas non plus sur le blog! 

Entre toutes les recettes de gâteau breton que j’ai trouvé à la maison, j’ai décidé de réaliser la version de Christophe Felder, recette qu’il tient d’Eric Jubin, pâtissier de Pont-Aven, dont je vous avais déjà proposé un brownie sarrasin et noix

Mon gâteau est moins coloré que celui que je fais d’habitude car j’ai utilisé le reste d’oeuf entier battu de la recette, non utilisé pour le gâteau, plutôt qu’un nouveau jaune d’oeuf. Je n’ai pas voulu gaspiller, mais une prochaine fois je suivrais la recette pour obtenir une jolie croûte dorée, presque brune !
(2/02/2018 : nouvelle réalisation plus épaisse cf dernière photo avec recette)

Gâteau breton, de Christophe Felder




Traditionnellement, le gâteau breton se découpe en losanges ….il faut dire qu’il est souvent de taille bien plus importante que celui-ci. Avec une fève à l’intérieur, le risque que la lame du couteau se retrouve pile poil sur la fève est un peu élevé, aussi, je l’ai découpé de façon classique.

Si possible, prenez-vous à l’avance pour réaliser ce gâteau car le gâteau breton est encore meilleur préparé 24 à 48 h à l’avance. C’est un « gâteau de voyage » idéal. Il se déguste avec un bon café ou une bolée de cidre, au petit- déjeuner comme au goûter (bien entendu sans cidre au ptit dej !).

Sur les photos, le gâteau peut paraître sec, mais il n’en est rien. Sa texture est dense, friable et sablée. Il est délicieux; je l’aurais par contre préféré un peu plus épais, question d’habitude.


Gâteau breton, de Christophe Felder






Gâteau breton:

Préparation : 20 min
Cuisson: 55 min

Ingrédients/ 6 personnes 

  • 165 g de beurre mou 1/2 sel
  • 165 g 150 g de sucre en poudre 
  • 3 jaunes d’oeufs + 1 oeuf battu
  • 205 g de farine
  • 1 pincée de levure chimique (environ 1/2 c à c)
  • 1 c à s de rhum brun ou calvados
Dorure : 1 jaune d’oeuf et 1 pincée de sel

(Si vous souhaitez un gâteau plus épais, voir en bas du billet )
 
 
Préchauffez votre four à 150°C (th 5)
 
Tamisez ensemble la farine et la levure.
 
Mélangez le beurre mou et le sucre en poudre. Ajoutez un par un les jaunes d’oeufs en mélangeant à chaque fois. Lissez le mélange.
 
Ajoutez la moitié de l’oeuf entier battu, mélangez puis versez la farine en pluie. Mélangez sans trop travailler la pâte, jusqu’à obtention d’une pâte lisse et molle; incorporez l’alcool choisi.
 
Beurrez et farinez un moule à manqué de 22 cm de diamètre. (Je dépose un disque de papier sulfurisé au fond de mon moule pour faciliter le démoulage).
 
Versez-y la pâte, glissez-y une fève si vous le souhaitez, égalisez la surface à l’aide d’une spatule ou du plat de la main.
 
Dorez à l’oeuf et saupoudrez de sel fin.(j’ai utilisé le 1/2 oeuf battu restant).
 
Dessinez des rayures entrecroisées avec les dents d’une fourchette.
 
Faites cuire 25 min à 150°C, puis 30 min à 180°C (th 6). Couvrez d’une feuille d’aluminium en cours de cuisson pour éviter une coloration trop soutenue.
 
Le gâteau breton est encore meilleur 24 à 48 h après sa cuisson.
 
Accompagnez votre part de gâteau d’une bonne bolée de cidre.
 
 
Source: »Les meilleurs gâteaux » de Christophe Felder


 
Gâteau breton, de Christophe Felder



Pour un gâteau plus épais :

Ingrédients/ 6 personnes 

  • 250 g de beurre mou 1/2 sel
  • 220 g de sucre en poudre 
  • 5 jaunes d’oeufs 
  • 300 g de farine
  • 1 c à c  de levure chimique 
  • 1 c à s de rhum brun ou calvados
Dorure : 1 jaune d’oeuf et 1 pincée de sel


Même déroulement, même temps de cuisson que la précédente recette.

Toujours meilleur après 24 à 48 h.



Gâteau breton, de Christophe Felder

 

38 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.