Desserts

Merveilleux au café et spéculoos

S’il y a des desserts que nous affectionnont particulièrement à la maison, ce sont les desserts à la meringue comme la pavlova ou l’eton mess, qui sont toujours du plus bel effet, et de vraies tueries au niveau gustatif, surtout plus où on avance dans la saison et que les fruits frais se gorgent de soleil .  

Pour changer un peu, niveau visuel et parfum, j’ai voulu tester une recette de merveilleux, un gâteau à la meringue, originaire de Belgique, recouvert de crème fouettée et de copeaux de chocolat; celui au café et spéculos du blog Amuse Bouche m’a particulièrement tenté. 






Et bien, même si je n’ai pas obtenu un si beau résultat que mon modèle, je suis assez contente du résultat…et la prochaine fois je ferai mieux, promis !
Niveau gustatif, ce merveilleux a fait fureur! Il glisse tout seul en fin de repas, même s’il est composé de chantilly, mascarpone et de meringue; le dessert merveilleusement croquant est équilibré …en goût..; parce que c’est quand même une bombe calorique! 


Désolé, pas de photo de la coupe, j’avais trop à faire au moment de servir ! 

Petite modification: j’ai utilisé plus de blancs d’oeufs pour ma meringue que j’ai peut-être faite plus épaisse que celle d’Amuse Bouche; j’avais pourtant réduit à 21 cm le diamètre de mes disques de meringues, histoire de faire tenir 3 disques sur 2 plaques à pâtisserie pour une cuisson en une seule fois .








Merveilleux au café et spéculoos :

(prep 1 h/ cuisson 2 h)

Ingrédients/ 8-10 personnes


Meringue: (à préparer 24 ou 48 h à l’avance)
  • 100 g 160 g de blancs d’oeufs ( 5 blancs)
  • 160 g 250 g de sucre
Crème fouettée: 
  • 50 cl de crème liquide entière
  • 120 g de mascarpone
  • 4 à 5 c à s de sucre glace
  • 2 c à s d’extrait de café 
  • 8 spéculoos 
Déco: 
  • 1/2 tablette de chocolat blanc
  • 2 à 3 spéculoos réduits en poudre


La veille, préchauffer le four à 100°.
Monter les blancs en neige au robot ou au batteur électrique, avec une pincée de sucre. Quand les blancs commencent à mousser, ajouter le sucre progressivement en 3 fois sans cesser de battre. La meringue est prête quand elle est bien épaisse et brillante. 
A l’aide d’une poche munie d’une douille ronde (1,2 cm pour moi), dressez 3 cercles de 22 cm 21 cm sur des plaques recouvertes de papier sulfurisé. Faites cuire à 100°C, 2 heures. En fin de cuisson, laissez sécher les disques de meringue dans le four éteint entrouvert.
Le lendemain, montez la crème chantilly très froide avec le mascarpone, le sucre et l’extrait de café. Divisez la crème ainsi obtenue en deux.
Posez un disque de meringue sur le plat de service, recouvrez celui -ci de crème au café, à l’aide d’une poche à douille, puis brisez quelques spéculoos en morceaux et répartissez-les sur la crème.





Recouvrez d’un second disque de meringue, faites comme précédemment et terminez par le troisième disque de meringue.

Recouvrez le tout avec le reste de crème réservé. 






Réalisez des copeau de chocolat en raclant la tablette de chocolat à l’aide d’un économe. Saupoudrez-en le merveilleux.

Réservez au frais et saupoudrez d’un peu de poudre de spéculoos au moment de servir.

32 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.