Entrées,  Pains et pizza,  Plats,  Tartes et quiches

Pizzas aux oignons de Roscoff confits et au fromage de chèvre



Pour cette recette, j’ai choisi un produit  local: les oignons rosés de Roscoff , qui bénéficient d’une AOC, appellation d’origine contrôlée
Ces oignons se reconnaissent facilement par leur couleur rosée caractéristique en interne et en externe et se distinguent par l’intensité de ses arômes.




Pour 4 personnes :
(prep; 25 min / cuisson : 45 min)

  • 200 g de pâte à pizza
  • 4 oignons rosés de Roscoff
  • 2 crottins de chèvre
  • 1 bouquet de thym frais
  • 1 c à s d’huile d’olive
  • 3 cl de vinaigre de xérès
  • 20 g de sucre
  • 20 g de beurre
  • sel, poivre du moulin

Épluchez et émincez les oignons en fines rondelles. Faites-les fondre 30 min sur feu moyen dans une casserole avec le beurre et l’huile d’olive en ajoutant des brindilles de thym frais, salez et poivrez. Surveillez la cuisson , les oignons ne doivent pas brûler . Couvrez si nécessaire.

Une fois les oignons fondus,et le jus évaporé, ajoutez le sucre et le vinaigre de xérès et laissez caraméliser pendant 5 min à feu vif en remuant. Éteignez le feu et laissez refroidir.

Préchauffez votre four à 150°C ( Th 6).

Séparez la pâte à pizza en 4 et étalez en ronds de 15 cm de diamètre environ. Déposez-les sur une plaque de four recouverte de papier sulfurisé.

Répartissez la fondue d’oignon sur chaque rond de pâte en laissant 1/2 cm de bord.

Coupez les crottins en deux, déposez 1/2 crottin sur chaque pizza, parsemez avec quelques brindilles de thym.

Enfournez les pizzas 15 min .(Le temps de cuisson peut varier selon les fours )

Servez aussitôt à la sortie du four accompagnées de roquette.

Source: magazine Fémina




Il faut m’excuser pour la qualité des photos !

Pour la petite histoire, j’étais déjà un peu pressée par le temps , et dans ma précipitation ..catastrophe…j’ai laissé échapper une pizza ! Mon revers n’étant pas des meilleurs , je n’ai pas réussi à la rattraper au vol…au contraire,  la pizza est allée s’écraser lamentablement sur la porte du four….au niveau de la charnière !!!! Une pure galère ….

J’ai quand même pris quelques photos des survivantes car cette recette qui a remporté l’unanimité à la maison !




En prime, pour finir de mettre à l’honneur ma région, voici une photo de vieux gréement finistérien, prise le week-end dernier en rade de Brest et une photo des abords de Roscoff.

Le St Guénolé, ancien coquiller de Plougastel-Daoulas



Roscoff




26 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.