Cuisine bretonne,  Desserts,  Gateaux,  Recettes du monde

Kouign amann

Avec ce temps plus que maussade, j’ai des envies de plats caloriques, même de véritables bombes caloriques comme le kouign amann !

Est-il encore besoin de présenter le fameux « kouign amann« ? 


Kouign amann



En breton, « Kouign amann » signifie « gâteau au beurre »; il est né à Douarnenez (Finistère) en 1860, par hasard, dans la boulangerie de Yves-René Scordia, un jour de forte affluence, où il manquait de gâteau à son étal et décida d’en préparer à base de pâte à pain, de beurre et de sucre. Le beurre étant plus abondant que la farine à l’époque, il ne lésina pas sur la quantité de ce dernier! 

« Du beurre, du sucre, et encore du beurre… » 

Le beurre breton est salé; il confère à la pâtisserie bretonne son incomparable saveur. Ne tentez pas ce gâteau avec du beurre doux, ce serait une hérésie ! 




Kouign amann

La difficulté du gâteau, réside dans son feuilletage, réalisé à la manière d’une pâte feuilletée, mais en plus simple. La cuisine bretonne traditionnelle est une cuisine simple et naturelle. Elle doit toute sa saveur à la qualité de ses produits.

J’utilise un peu de lait pour dorer la dorure plutôt que de l’œuf qui brunirait trop rapidement à la cuisson.

Le kouign amann est une véritable tuerie que l’on déguste tiède; c’et un gâteau croustillant, légèrement caramélisé et fondant à cœur. 

Bien sûr, il ne faut pas en manger trop souvent, mais une fois de temps en temps, il n’y a pas de mal à se faire du bien! De toute façon, je crois bien qu’avec la météo, ce n’est pas demain la veille que je mettrais un maillot!

Kouign amann


Kouign amann

Préparation: 20 min
Repos: 1 heure + 30 min
Cuisson: 35 min

Ingrédients/ 8 personnes
  • 250 g de farine
  • 8 g de levure de boulanger
  • 15 cl d’eau tiède
  • 1 pincée de sel
  • 10 g de beurre fondu
  • 225 g de beurre demi-sel à température ambiante
  • 225 g de sucre en poudre
  • 1 à 2 c à s de lait

Versez la farine dans le bol de votre robot muni d’un crochet, ajoutez le sel et la levure de boulanger émiettée, sans qu’ils ne se touchent. 
Versez l’eau et le beurre fondu et faites tourner le robot pendant 5 min environ, de manière à obtenir une pâte homogène et légèrement élastique.
Laissez la pâte lever 1 h à température ambiante.





Étalez la pâte en un rectangle régulier, sur un plan de travail légèrement fariné.

Façonnez le beurre au rouleau, entre 2 feuilles de papier sulfurisé, pour lui donner une consistance proche de la pâte, et représentant la moitié de la taille de la pâte. Placez le beurre au milieu de la pâte, ajoutez le sucre et rabattez la pâte comme une enveloppe pour enfermer beurre et sucre.




Étalez délicatement la pâte en un long rectangle, en partant du milieu vers les bords, puis pliez la pâte en 3, comme un portefeuille. Tournez la pâte d’1/4 de tour (comme pour la pâte feuilletée) pour avoir la pliure sur la droite. Laissez reposer au frais 30 min.



Étalez de nouveau la pâte et pliez-la en 3 puis étalez en cercle et disposez la pâte dans un moule de 24 cm, recouvert de papier sulfurisé. 

Badigeonnez la pâte d’un peu de lait, faites des incisions en forme de quadrillage et enfournez à four chaud, 200°C chaleur tournante, pendant 35 min.




Laissez-le tiédir avant de démouler; dégustez tiède.



  Boisson conseillée : cidre fermier ou un bon jus de pomme

Télécharger la recette 


Kouign amann/cuisine bretonne


27 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.