Boissons,  Cuisine créole,  Desserts,  Recettes du monde

Planteur antillais

Lorsque l’on reçoit de nombreuses personnes et que l’on veut préparer un cocktail simple et rapide, le classique planteur antillais ou « punch » est une valeur sûre.

Je ne prétendrai pas détenir la recette du « vrai planteur », je partage simplement avec vous ma recette.



Planteur antillais ou punch




Il est toujours compliqué de savoir quelle quantité de cocktail préparer. Voilà la recette que je réalise sur une base de 10 personnes; pour préparer un planteur pour 20, 30 ou 40 personnes, il suffit de multiplier la recette par 2, 3 ou 4.

La base de mon planteur est toute simple: pour 10 convives (raisonnables), j’utilise 1 dose de rhum pur pour 4 doses de jus de fruits. 
J’obtiens 25 verres de 20 cl avec 4 cl de rhum pur par verre. Après, j’évalue la quantité nécessaire en fonction de la saison, des habitudes des convives (certains ne prenant qu’un verre et d’autres plusieurs) ou l’occasion; c’est sûr que si c’est une soirée qui va traîner en longueur, j’augmente les quantités! De toutes façons, mieux vaut préparer trop de punch que pas assez, surtout que celui-ci se congèle très bien, en bouteilles en plastique. Vous aurez ainsi le plaisir d’en boire plus tard… si vos invités veulent bien vous en laisser!

Planteur antillais ou punch

Je ne sucre pas tout de suite mon punch, mais après 2 jours de macération. Parfois, les jus de fruits utilisés apportent assez de sucre, et puis je trouve qu’un planteur trop sucré se boit comme un jus d’orange et est souvent traître.

Pour un excellent punch, choisissez du rhum et des jus de fruits de bonne qualité.

Un planteur doit être servi bien frais; pour ne pas rajouter des glaçons et diluer la boisson, je mets des bouteilles d’eau préalablement congelée directement dans mon récipient; c’est pourquoi je réalise mon planteur dans un 
grand faitout.

Assez parlé, je vous laisse déguster mon planteur antillais ! 





Planteur antillais:

préparation: 20 min
Repos: 2 à 3 jours (24 h minimum)

Ingrédients/ 10 personnes

  • 1 l de rhum blanc de qualité (50°C) 
  • 1,5 l de jus d’orange
  • 1 l de jus d’ananas
  • 50 cl de jus de goyave
  • 50 cl de jus de maracuja (fruit de la passion)
  • 50 cl de jus de mangue 
  • +/- 10 cl de sirop de sucre de canne (facultatif)
  • 1 citron vert bio (zeste et jus)
  • 1 bâton de cannelle
  • 1/2 c à c de cannelle en poudre
  • 1 à 2 gousse de vanille
  • 1 pincée de noix de muscade (facultatif)
  • 1 orange bio
  • 1 banane
  • 2 kiwi
  • 1/2 ananas


Débutez votre punch 2 à 3 jours à l’avance, il n’en sera que meilleur. Congelez 2 à 3 bouteilles d’eau qui vous permettront de maintenir votre planteur au frais au cours de votre réception.

Dans un grand récipient (style faitout, grand saladier..), versez les jus de fruits, le rhum, la cannelle en poudre et en bâton, la(ou les) gousses de vanille fendue(s) en deux et grattée(s), le zeste de citron vert découpé en grand serpentin et le jus, la noix de muscade. Mélangez bien ( je ne mets le sucre de canne que si nécessaire, le dernier jour)

Lavez soigneusement l’orange, coupez-la en tranches puis en morceaux. Coupez la banane en tranches, les kiwis et l’ananas en petits quartiers.

Couvrez votre récipient et laissez macérer dans un endroit frais. 

Quelques heures avant de servir, goûtez votre planteur et rectifiez si nécessaire. Si le punch n’est pas assez sucré, ajoutez alors un peu de sirop de sucre de canne. Si vous le trouvez très fort, rajoutez du jus de fruits. Ajoutez les bouteilles d’eau congelée dans votre récipient pour rafraîchir votre boisson.
NB: vous pouvez varier les jus de fruits selon vos goûts, varier les fruits selon la saison (citron, orange …).


Planteur antillais ou punch




Planteur antillais ou punch


Pour vous croire sous les tropiques, accompagnez votre planteur d’acras antillais !


13 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.