Cuisine orientale,  Plats,  Recettes du monde,  Viandes,  Volaille

Poulet rôti au sumac, zaatar et citron

 

J’ai découvert la cuisine du chef Yotam Ottolenghi avec la recette de salade de fenouil, grenade et feta puis ont suivi ses délicieuses meringues à la cannelle, noisettes et sucre muscovado .

Je suis vraiment tombée sous le charme de la cuisine aux saveurs piquantes et audacieuses de ce chef, et me suis fait offrir son livre  » le Cookbook », écrit en collaboration avec Sami Tamimi.
Les recettes s’inspirent de leurs enfances respectives à l’ouest et à l’est de Jérusalem, mais sont également le reflet de traditions culinaires de tout le bassin méditerranéen.
 
 
 
Poulet rôti au sumac, zaatar et citron Yotam Ottolenghi

Ce plat de poulet rôti au sumac, zaatar et citron est une version simplifiée du m’sakhan palestinien. 

Le sumac est une épice rouge, issue de baies provenant d’un petit arbre méditerranéen, qui apporte piquant et acidité.

Le zaatar, lui, est un mélange de thym séché, d’origan, de sésame grillé et de sel. Le mien est libanais.

 
zaatar libanais



Pour déguster ce plat, j’ai fait une petite entorse à la tradition en le servant avec des pommes de terre en robe des champs, mais croyez-moi, on s’est régalé, et ce n’est pas peu dire! J’ai adoooooooré ce plat qui reviendra souvent sur ma table! 

 
J’étais impatiente d’y goûter en sentant la bonne odeur qui régnait dans ma cuisine pendant la cuisson, et je n’ai pas été déçue ! Je crois même que je vais devenir complètement addict à ce plat !
 
La sauce au yaourt à l’ail qui accompagne ce plat apporte de la fraîcheur et de l’acidité et contre-balance la saveur des épices.


Poulet rôti au sumac, zaatar et citron Yotam Ottolenghi



Poulet rôti au sumac, zaatar et citron :

(marinade 12 h /cuisson 40 min )
 
 
Ingrédients/ 4 personnes
 
  • 1 gros poulet fermier coupé en morceaux (blancs , ailes, pilons, hauts de cuisse) 
  • 2 oignons rouges tranchés finement
  • 2 gousses d’ail écrasées
  • 4 c à s d’huile d’olive
  • 1 1/2 c à c de quatre-épices en poudre
  • 1 c à c de cannelle en poudre
  • 1 c à s de sumac
  • 1 citron coupé en tranches fines
  • 20 cl de bouillon de volaille
  • 1 1/2 c à c de sel
  • 1 c à c de poivre noir fraîchement moulu
  • 2 c à s de zaatar
  • 20 g de beurre doux
  • 50 g de pignons de pin
  • 4 c à s de persil plat ciselé
 
Sauce au yaourt à l’ail :
  • 1 yaourt grec (non allégé)
  • 1 gousse d’ail 
  • Un peu de jus de citron
  • Sel, poivre
 


Dans un grand saladier, mélangez le poulet, les oignons, l’ail, le quatre-épices, le sumac, la cannelle, le citron, l’huile, le bouillon, le sel et le poivre. Couvrez d’un film alimentaire et laissez mariner quelques heures au réfrigérateur, l’idéal, toute une nuit.
 
Préchauffez votre four à 200°C (Th 6-7).
 
Transférez le poulet dans un plat à four assez grand pour contenir la viande sans que les morceaux se chevauchent. Transférez poulet et marinade dans le plat, côté peau vers le haut. Parsemez-les de zaatar, puis enfournez pour 30 à 40 min, jusqu’à ce que le poulet soit doré et juste cuit. Vous pouvez arroser avec le jus de cuisson en cours de cuisson.
 
Pendant ce temps, dans une petite casserole, faites revenir les pignons de pin dans le beurre, jusqu’à ce qu’ils soient dorés. Absorbez l’excédent de graisse avec du papier absorbant et réservez.
 
Disposez le poulet chaud et les oignons sur un plat, saupoudrez-les de persil ciselé (oups, j’ai oublié!) et de pignons de pin, puis arrosez d’un filet d’huile d’olive. 
 
Servez avec du pain pita, accompagné de sauce yaourt à l’ail.
 
Pour la sauce au yaourt à l’ail, mélangez le yaourt avec une gousse d’ail réduite en purée, salez, poivrez et ajoutez un filet de citron. Mélangez de façon homogène.



Poulet rôti au sumac, zaatar et citron Yotam Ottolenghi



Je ne peux que vous recommander vivement ce plat, tout est dans la marinade, il n’y a rien de compliqué. Et il est vraiment magique!



Poulet rôti au sumac, zaatar et citron Yotam Ottolenghi

 

36 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.